Edi Wiki
Des ressources pour comprendre et vous aider à communiquer via l'EDI

Utilisée principalement par les fournisseurs de services de transport ou les entreprises évoluant dans le domaine de la logistique, le message EDI 214 est généralement émis pour répondre à des demandes d’informations de la part de destinataires de fret. Transmission, traduction et intégration, tour d’horizon sur tout ce qu’il y a à savoir sur le jeu de transaction EDI 214.

En quoi consiste l’EDI 214 ?

Elaboré sur le format X12 du ASC ou Accredited Standards Committee, l’EDI 214 correspond à un document EDI utilisé dans le cadre d’un échange commercial spécifique. Par définition, il s’agit d’un message de statut d’expédition du transporteur. Ce jeu de transaction a pour spécification la transmission des informations concernant l’état de l’expédition, les dates ou encore les itinéraires concernant les envois en transit aux envoyeurs, mais aussi aux destinataires et à leurs agents.

Notez qu’une transaction EDI 214 peut inclure différentes informations relatives aux envois effectués généralement par les fournisseurs de services de transport (par exemple, les entreprises de camionnage). L’EDI 214 Shipment Status Document permet notamment de transmettre des informations concernant le lieu de départ et la destination de la livraison, la date de l’envoi et les temps incluant des estimations de livraisons, la description de la livraison ainsi que le statut de livraison. L’EDI 214 doit aussi comprendre une preuve de la livraison comme la localisation et la signature de la personne réceptionnant la livraison.

La transmission de l’EDI 214 ?

L’EDI 214 désigne ainsi un document de statut incluant des informations sur l’emplacement d’une expédition physique à un moment précis. Cette transaction peut être assimilée à une transmission par fax pour informer le destinataire d’une livraison du statut d’envoi.

L’EDI 214 peut aussi être utilisé par exemple pour voir où un envoi est en transit via un service basé sur le web. Il faut savoir qu’un traducteur EDI permet de générer ce type de document EDI. Ce dernier est ensuite envoyé via un moyen électronique vers le destinataire de la marchandise. Le message est communiqué via un Réseau à Valeur Ajoutée (VAN) ou via une connexion Internet EDI.

Focus sur la traduction et l’intégration de l’EDI 214

Après sa réception, un message EDI 214 doit être traduit. En effet, sans traduction, ce document EDI ne peut pas être lu par l’homme. Pour que cela puisse se faire, l’EDI 214 est traduit et converti dans un format de fichier pouvant être intégré dans un ERP ou système comptabilité, ou sous forme d’un rapport imprimé sur une imprimante physique. Il faut noter que la traduction de l’EDI 214 constitue une étape essentielle dans sa réception avant son utilisation par le destinataire. Pour pouvoir traiter les documents EDI reçus, tous les partenaires d’affaires doivent mettre en place un système EDI au sein de leur organisation.

Après la traduction de l’EDI 214 dans un format adapté à l’ordinateur, l’étape suivante de la transaction repose sur l’intégration des informations provenant de ce document dans le système ERP ou comptable du destinataire.

Benjamin Braun
Author

Après des études d’informatique à la Palatine High School, Benjamin a d’abord été intégrateur Web chez emploi.com. Peu après il a travaillé pour INSER en tant qu’intégrateur multimédia. Il obtient ensuite le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) en Informatique de l’IUT d’ORSAY. En 2005 il intègre Tenor en tant que chef de projet. Sa connaissance des technologies, son savoir-faire et son expertise en gestion de projet EDI lui ont permis d’accompagner des centaines de clients grands comptes de l’industrie, du secteur automobile ou de la grande distribution. Aujourd’hui il dirige l’offre EAI de Tenor et fait bénéficier de ses 15 ans d’expertise pour des projets d’urbanisation des échanges de données entre logiciels.

Demande d’informations

N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact ou au +33 4 81 91 78 91 pour vos projets EDI ou dématerialisation.

Écrire un commentaire