Edi Wiki
Des ressources pour comprendre et vous aider à communiquer via l'EDI

L’EDI dans la Grande Distribution a changé la donne pour les acteurs de filière. En effet, la Grande Distribution, c’est : la réduction des coûts, une gestion des stocks au plus juste, des cycles d’approvisionnement rapides, ….

Pour atteindre ces objectifs, La Grande Distribution a eu besoin de standardiser et d’automatiser ses échanges commerciaux et logistiques.

Les principaux acteurs de la Grande Distribution (Distributeurs, Industriels, Logisticiens) travaillent dès les années ’70, avec les organisations de normalisation, tel Gencod devenu GS1 France, pour une codification unifiée des articles avec des codes à barres, EAN8, EAN13 et un langage commun pour les échanges commerciaux et l’harmonisation de la chaîne logistique.

Dans les années ‘90 la Grande Distribution adopte l’EDI (Electronic Data Interchange ou Echange de Données Informatisé) pour dématérialiser les échanges de documents commerciaux, et choisit la norme EDIFACT.

Autour de l’EDI, la Grande Distribution a organisé toute sa chaîne logistique et atteint ses objectifs de fiabilité et de performance. De ce fait elle a permis l’adoption de l’EDI, jusqu’alors réservé aux grandes filières industrielles comme l’Automobile. L’EDI dans la Grande Distribution est désormais disponible pour tout un tissu de TPE et de PME.

Comment l’EDI dans la Grande Distribution a transformé la chaîne logistique d’un secteur ?

Les approvisionnements de la Grande Distribution ont des spécificités qui complexifient leur gestion :

  • Des références multiples : des PGC (Produit de Grande Consommation), des produits alimentaires périssables avec un suivi de dates de péremption,
  • De nombreux fournisseurs (industriels, importateurs) de toutes tailles, de la TPE locale à la multinationale,
  • Des plateformes logistiques réparties géographiquement sur tout le territoire,
  • Des points de vente livrés au minimum quotidiennement.

L’EDI dans la Grande Distribution va permettre de rationnaliser et d’informatiser toute la chaîne d’approvisionnement du fournisseur au magasin :

Dématérialisation des échanges avec les partenaires commerciaux et logistiques

En mettant en œuvre l’échange électronique des documents commerciaux avec ses fournisseurs :

  • Envoi de commande, ORDERS,
  • Réception de la confirmation de commande, ORDRSP,
  • Réception de l’avis d’expédition, DESADV,
  • Réception de la facture, INVOICE,

L’EDI dans la Grande Distribution permet :  des gains de temps de traitement des commandes, une industrialisation des processus de commande, une diminution importante des erreurs de références, de quantités et une réduction des coûts administratifs.

Selon GS1 la Grande Distribution économise 775 millions d’euros par an grâce à l’EDI.

Les nombreux bienfaits de L’EDI dans la Grande Distribution

Cette nouvelle norme d’échange permet le développement de nouveaux concepts tels que :

La GPA ou Gestion Partagée des Approvisionnements,

Cela consiste à transférer la gestion des réapprovisionnements au fournisseur. Le distributeur informe le fournisseur du niveau des stocks, message INVRPT, et des ventes, message SLSRPT, qui alors est en mesure de faire des propositions de commandes avec un message ORDER qui sera ensuite confirmé par le distributeur. On passe alors de flux poussés à des flux tirés.

Les bénéfices sont :

  • Des gains de temps en automatisant les processus de réapprovisionnements,
  • Des stocks gérés au plus juste avec des livraisons ajustées aux ventes,
  • Un taux de service client amélioré en supprimant les risques de produits en rupture.

La rupture de stock est dommageable pour la Grande Distribution, la perte de chiffre d’affaires est estimée à 7% selon l’Institut du Commerce.

La GDS ou Global Data Synchronisation

Elle consiste à la synchronisation par EDI des références articles de la Grande Distribution avec les informations communiquées électroniquement par les fournisseurs : codification, descriptif, tarification.

Les avantages sont que chaque acteur accède à une information « produit » exacte et à jour.

Informatisation et automatisation des plateformes logistiques

Utilisation des messages EDI dans la Grande Distribution

L’avis d’expédition, DESADV, qui contient toutes les informations décrivant le contenu de la livraison, est transmis dès le départ du camion au destinataire. Les informations de livraison sont intégrées dans le WMS, Wharehouse Management System, de l’entrepôt. Il est alors possible de réceptionner les marchandises par simple matchage des identifiants, SSCC (Serial Shipping Container Code), des DESADV avec les SSCC des balises palettes livrées. Les opérations de contrôle de conformité de la livraison à la commande sont alors plus rapides et plus fiables. En cas d’écart un litige est immédiatement mentionné au fournisseur et au transporteur.

Avec l’EDI, les flux commerciaux et les flux physiques et logistiques sont synchronisés.

La gestion des commandes alloties

L’EDI dans la Grande Distribution facilite aussi la gestion des commandes alloties En effet, le fournisseur livre en une seule commande et en un seul lieu, des produits destinés à plusieurs magasins différents. L’allotissement de la commande vers les différents destinataires s’effectue sur la plateforme livrée en scannant les codes GLN (Global Location Number), identifiant les différents lieux de destination.

Comment la Grande Distribution popularise l’EDI auprès des TPE et PME ?

Enfin pour réussir la mise en place de l’EDI dans la Grande Distribution avec tous les acteurs de la chaîne logistique, la Grande Distribution doit convaincre tous ses fournisseurs à l’adopter.

Pour ses fournisseurs TPE et PME, les avantages de passer à l’EDI Grande Distribution sont :

  • La réduction des erreurs donc moins de litiges,
  • Des traitements plus rapides donc des délais de paiements réduits,
  • Des fréquences de commandes régulières.

Les principales enseignes de la Grande Distribution se sont rapprochées de fournisseurs d’offres EDI, voir ont construit des partenariats, pour proposer des solutions EDI accessibles par tous : Portail BtoB dédié, WebEDI, Plateforme EDI mutualisé.

Ces solutions accessibles pour tous les budgets à partir de quelques dizaines d’euros par mois, conviennent à de faibles volumes EDI. Elles sont faciles à mettre en œuvre avec peu ou pas d’ingénierie informatique, sont peu couteuses et sont simples à utiliser. Une connexion internet suffit.

Des passerelles entre la Gestion Commerciales du fournisseur et le traducteur EDI du fournisseur d’accès peuvent aussi être configurées par un prestataire EDI afin de bénéficier de plus d’automatisme.

La Grande Distribution est aussi pionnière de la dématérialisation de la facture

Depuis les années 2000, la Grande Distribution pousse à la généralisation de la facture dématérialisée, tout d’abord avec le message EDI INVOICE en lui donnant les valeurs juridiques et fiscales d’une facture. Désormais tout le secteur accepte tous les formats PDF simple, PDF signé et Factur-X.

Author

Eric DELVART est ingénieur ENSAIS (aujourd’hui INSA Strasbourg) et titulaire d’un Mastère en ingénieur d’affaire internationales de l’EDHEC. Après des débuts à la SNECMA comme responsable de comptes militaires exports, il participe à la standardisation des échanges EDI dans l’aéronautique au sein du GIFAS et conduit notamment le projet EDI/Rafale. Il intègre ensuite des éditeurs de solution EDI (Influe, Atos) et des intégrateurs SAP (PMC/Viseo) comme expert EDI ou directeur technique. Il crée notamment les agences EDI Ouest pour GFI Informatique et ICD International. Il occupe également le poste de directeur EDI EMEA pour l’équipementier DELPHI Automotive. Il rejoint TENOR fin 2020. Il y apporte sa grande connaissance de l’EDI, ses compétences SD/MM sur SAP, sa qualité de formateur en Dématérialisation de factures et son expérience autour du Managed File Transfer (MFT) engrangés au long de 27 ans de carrière au service de centaines de clients dans le monde de l’industrie, de la grande distribution, de l’assurance, de la banque ou encore de l’administration.

Écrire un commentaire